Pour une histoire de l’IA #6 : Philippe Huneman

© Charlesdeluvio via Unsplash

La première séance du séminaire Pour une histoire de l’IA de l’année scolaire 2022/2023 invitait Philippe Huneman (CNRS, Paris I Panthéon-Sorbonne) à parler de son travail. Ci-dessous, un résumé de la séance ainsi qu’une courte biographie de l’intervenant :

Optimisation, profils et prédiction : après les sociétés de contrôle

Deleuze avait appelé sociétés de contrôle un mode de socialité héritier des sociétés de discipline qu’analysait Foucault, et dans lequel les déplacements des individus étaient suivis et calculés à partir d’outils de recueils de traces (cartes bleues etc.) omniprésents, de sorte que l’arsenal de la discipline devenait inutile à la gestion et domestication ds populations. Je soutiendrai que les NTIC, donc la conjonction de l ‘IA et des données massives, induisent un autre type de socialité, dans lequel le sujet n’a pas besoin de s’exposer pour livrer des données, tandis que les données une fois traitées et recueillies constituent pour chaque individu un profil porteur d’une puissance prédictive. Le profil, objet indissociablement épistémique, technique et économique, permet alors via les algorithmes idoines la prédiction de traits individuels inconnus du sujet, comme, inversement, le profilage des croyances et comportements de ce sujet, tel que le scandale Cambridge Analytica l’illustra au moment du Brexit. Après avoir construit un concept de profil et indiqué ses conditions dans le renouveau de rapport corrélation/causalité en contextes de donnée massives, j’indiquerai comment il s’établit entre injonctions à l’évaluation réciproque et horizon d’optimisation généralisée. Ainsi, le profilage est en dernière instance un objet politique crucial pour la gouvernementalité qui vient.

Philippe Huneman est directeur de recherche à l’Institut d’Histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques (CNRS /Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Il s’est spécialisé dans la philosophie de la biologie, en particulier évolutive, et de l’écologie, et a publié de nombreux articles sur des questions relatives au concept d’organisme, à la sélection naturelle, à l’écologie théorique ou aux modalités de l’explication scientifique, ainsi qu’aux théories du complot.  
Auteur de Métaphysique et biologie. Kant et la constitution du concept d’organisme (Kimé, 2008), et récemmentPourquoi? Une question pour découvrir le monde (Flammarion/Autrement 2020), Death: Perspectives from the Philosophy of Biology (Palgrave, 2021); Les sociétés du profilage (Payot, 2023). 



Citer ce billet
Carla Marand (2022, 28 décembre). Pour une histoire de l’IA #6 : Philippe Huneman. CulturIA. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nfck

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search